[Peeters Publishers] [cart]
[image bar]

Le Corps dans le monde
Récits et espaces sadiens


Series:  
Authors:  Kozul M.
cover


Year: 2005
ISBN: 978-90-429-1491-9
Pages: IV-319 p.
Price: 40 EURO


Add to cart
Summary:
Le roman sadien suggère que tout discours, et surtout le discours moral, recèle au mieux l'inverse de ce qu'il proclame. Ou au pire, que le sens d'un énoncé n'a pour ancrage que les flux et les reflux des désirs imprévisibles. Le précepte classique plaire et instruire retrouve et recouvre son double polémique, séduire et corrompre. Toute dénonciation peut être réutilisée contre l'allié d'hier devenu l'ennemi d'aujourd'hui, détournée au gré des rapports de force. Le discours sur les valeurs n'est motivé que par l'intérêt et la passion de celui qui le profère. Même quand il est parfaitement logique, il est un signe du pouvoir, et non d'une raison soucieuse, même pas consciente, de sa puissance explicative. Persuasion égale manipulation. Le discours ne convainc pas, il désoriente. Entre la sensation et le discours, entre le corps érotisé ou dépecé et la réflexion, il y a plutôt continuité qu'alternance. Tout en baisant Juliette, Noirceuil lui avoue qu'il a ruiné et empoisonné ses parents, qu'il l'a précipitée encore enfant dans le chagrin et la misère. Juliette: - Monstre, je te le répète, m'écriai-je, tu me fais horreur, et je t'aime! - Le bourreau de ta famille? - Eh! que m'importe? Je juge tout par les sensations; ceux dont tes crimes me séparent ne m'en faisaient naître aucune, et l'aveu que tu me fais de ce délit m'embrase, me jette dans un délire dont il m'est impossible de rendre compte. Le jugement basé sur les sensations transforme la réalité, renverse les codes, trahit l'attente du lecteur. Il peut tout changer en volupté, en excitation, en enthousiasme, en bonheur, y compris les pires crimes. Mais en même temps, la sensation encourage et justifie ces derniers. Faut-il lire dans le texte sadien la dénonciation ou l'idéalisation du libertinage? Sa condamnation ou la complaisance, la critique ou le prosélytisme? Tragédie ou ironie, réquisitoire ou humour noir et malicieux? Seul garant d'un sens, le corps est le lieu de renversement des discours, le point de rencontre des vérités concurrentes mises à l'épreuve des idées et des fantasmes.


Table of Contents

Find related books

Find this book
on Google Book Search

Book Reviews

Printable view
subbar