[Peeters Publishers] [cart]
[image bar]

Une société hors de soi
Identités et relations sociales à Smyrne au XVIIIe et XIXe siècles


Series:  
Authors:  Smyrnelis M.-C.
cover


Year: 2005
ISBN: 978-90-429-1675-3
Pages: XXII-376 p.
Price: 59 EURO


Add to cart
Summary:
L'Empire ottoman rassemblait des populations très diverses par la confession, par l'ethnie, par la nationalité. Comment les habitants, par-delà ces appartenances distinctes, vivaient-ils et percevaient-ils la coexistence dans leur vie concrète? Que retiraient-ils de cette expérience quotidienne de la différence? Quels moyens utilisaient-ils pour définir leur identité? Ce sont les habitants de la Smyrne des XVIIIe et XIXe siècles - principal port de la Méditerranée orientale et deuxième ville ottomane en termes de population dans cette période -, qui, à travers leurs histoires de vie, les liens qu'ils nouent, leurs manières d'utiliser l'espace, leurs rattachements institutionnels, vont guider le lecteur et lui permettre de mieux comprendre le fonctionnement d'un monde méditerranéen aujourd'hui disparu: la société smyrniote dans toute sa complexité. Trois points de vue sont adoptés successivement: l'institutionnel, le relationnel, le spatial. De cette analyse, émergent une ville et une société moins compartimentées, que l'historiographie traditionnelle de l'Empire ottoman ne l'affirme généralement. Par delà les cadres institutionnels et les cloisonnements urbains qui définissent la ville ottomane «idéale», apparaît en effet une autre ville, plus difficile à saisir, faite d'individus qui jouent et se jouent des identités et des frontières, qui disposent d'une marge de liberté pour tisser entre eux des liens qui transcendent leurs différences. Ce sont, en définitive, ces individus aussi qui «font» la ville. Préface de Maurice Aymard.


Table of Contents

Find related books

Find this book
on Google Book Search

Book Reviews

Printable view
subbar