[Peeters Publishers] [cart]
[image bar]

Astronomy and Mathematics in Ancient India - Astronomie et mathématiques de l'Inde ancienne
Actes de la journée d'études organisée le 24 avril 2009 à l'Université Libre de Bruxelles


Series:  

Editors:  Delire J.M.
cover


Year: 2012
ISBN: 978-90-429-2614-1
Pages: 199 p.
Price: 38 EURO


Add to cart
Summary:
Already in 1786, Sir William Jones, founder of the Asiatick Society in Calcutta, wrote «What their astronomical and mathematical writings contain, will not, I trust, remain long a secret: they are easily procured, and their importance cannot be doubted». Nevertheless, though India is nowadays a part of our daily media environment, its science, as ancient as Greek science, is still badly known and insufficiently included in history of science manuals. This book aims at helping to fill this gap by letting some of the best specialists in Indian astronomy and mathematics express themselves. They recount the evolution of these sciences, from the Aryabhatiya (6th century) to the works of the Keralese astronomers-mathematicians (13-16th centuries), via treatises on prosody (14th century) and on astrolabe making produced since the same period. These treatises are described in association with the oldest Sanskrit astrolabe, preserved in Belgium.

En 1786 déjà, Sir William Jones, fondateur de l’Asiatick Society à Calcutta, écrivait «Pour leurs écrits astronomiques et mathématiques, je suis sûr que leur contenu ne restera pas longtemps un secret : ils sont aisément disponibles, et leur importance ne fait aucun doute». Et pourtant, alors que l’Inde fait aujourd’hui partie de notre environnement médiatique quotidien, sa science, qui est au moins aussi ancienne que la science grecque, est toujours mal connue et trop peu intégrée dans les ouvrages d’histoire des sciences. Ce livre veut contribuer à combler cette lacune en donnant la parole à certains des meilleurs spécialistes de l’astronomie et des mathématiques indiennes. Ceux-ci retracent l’évolution de ces sciences, depuis l’Aryabhatiya (VIe siècle) jusqu’aux travaux des astronomes mathématiciens kéralais (XIII-XVIe siècles), en passant par des traités de prosodie (XIVe siècle) et de fabrication d’astrolabes composés depuis la même époque. Ces derniers traités sont décrits en association avec le plus ancien astrolabe sanskrit, conservé en Belgique.


Table of Contents

Find related books
 
Printable view
subbar