Table des matières
year: 2020
isbn: 9782877543828
pages: 361 p.
prix: 50 euro
Ajouter au panier

Recherches associées

À l'est d'Ani
Forteresses et églises inédites du nord de l'Arménie
Résumé:
À travers la monographie de huit sites archéologiques, pour la plupart inédits ou n’ayant fait l'objet que de brèves publications, l'ouvrage esquisse un tableau de la partie orientale de la province historique d'Ayrarat – correspondant aux régions administratives du Širak et de l'Aragacotn dans l'actuelle République d'Arménie. L'histoire de ces terres de marches toujours très disputées est dominée par l'opulente cité d'Ani. Aujourd'hui située en Turquie, elle focalise l'attention des chercheurs depuis la fin du XIXe siècle. La mission archéologique française dont les travaux sont présentés dans cet ouvrage s'est d'abord consacrée à l'étude du patrimoine monumental de cette ville-capitale (de 1998 à 2005). Puis elle s'est transportée sur la rive orientale de l'Axurean-Arpaçay qui marque la frontière moderne. Pendant sept ans, elle s'est intéressée à des sites variés et complexes, associant des ouvrages à vocation défensive, cultuelle, économique, résidentielle etc. Principalement actifs du Xe siècle au début du XIVe siècle, ils intègrent fréquemment des monuments antérieurs à la conquête arabe de l'Arménie au VIIe siècle. Ils nous sont parvenus à travers les transformations d'une période moderne non moins troublée. Pour chacun des sites, l'étude s'appuie sur un travail de relevés inédit, complété par des sondages en stratigraphie du sol, un réexamen des sources littéraires et épigraphiques et, lorsque cela s'est avéré possible, par la consultation d'archives.

This monograph presents an overview of eight archaeological sites in the eastern part of the historical province of Ayrarat - corresponding to the administrative regions of Shirak and Aragatzotn in the current Republic of Armenia - areas which have had limited coverage in the literature. The history of these marchlands - continually places of conflicting interests - has been dominated by the flourishing city of Ani, now situated in Turkey. Since the latter part of the 19th century, Ani has attracted the interest of scholars. The French archaeological mission (from 1998 to 2005), whose findings are presented in this work, focuses upon the monumental heritage of this important capital city. It also covers the eastern bank of the Akhourian-Arpachay River, which marks the modern border between Turkey and Armenia. Over the course of seven years, the project has studied various sites of defensive, religious, economic, and residential interest. Mainly active from the 10th to the 14th centuries, nevertheless, the vestiges of monuments from the period before the Arab conquest in the 7th century are also to be found. These have come down to us in spite of transformations occurring during a no less troubling modern period. For each site, the study is based upon heretofore unpublished reports, accompanied by soundings of the stratigraphy of the soil, a reexamination of the literary sources and the surviving epigraphy, as well as a consultation of the archives.