table of contents
year: 2021
isbn: 9789042944824
e-isbn: 9789042944831
pages: XXII-184 p.
price: 79 euro
add to cart
  • print format
  • ebook format

related

Noir & Blanc
La gravure belge et néerlandaise en Italie au début du XXe siècle
L'incisione belga e neerlandese nell'Italia del primo Novecento
Summary:

Alors que le rôle joué par les estampes dans la définition d’une culture commune européenne retient de plus en plus l’attention, l’apport de la gravure belge et néerlandaise dans l’éclosion de l’intérêt pour les «arts du noir et blanc» au début du XXe siècle est un domaine toujours négligé par l’historiographie.

L’ouvrage réunit les actes du colloque international qui s’est tenu à l’Academia Belgica et au Koninklijk Nederlands Instituut à Rome en octobre 2018. Ils portent sur l’activité des graveurs belges et néerlandais dont l’œuvre fait référence à l’Italie ou à la culture figurative italienne – de Félicien Rops à Charles Doudelet, de Jan Toorop à Frank Brangwyn et Maurits Cornelis Escher –, et examinent leur contribution au dialogue interculturel.

La présence stimulante de ces estampes dans les expositions italiennes eut en effet des répercussions immédiates sur la formulation d’un goût et d’un style commun, fournissant une base théorique à plusieurs développements du Novecento italien.

La pluralité méthodologique des essais offre une variété de lectures qui vont de l’analyse monographique à la réception de la gravure nordique auprès de la critique italienne, en passant par sa diffusion parmi les collectionneurs et le marché, et l’analyse des échanges transnationaux.

Se il ruolo svolto dalle stampe nella definizione di una comune cultura figurativa europea attira un’attenzione crescente, il contributo dell’incisione belga e neerlandese al risveglio d’interesse per le “arti del Bianco e Nero” all’inizio del Novecento è un campo ancora trascurato dalla storiografia.

Il volume raccoglie gli atti di un convegno internazionale svoltosi a Roma nell’ottobre 2018 all’Academia Belgica e al Koninklijk Nederlands Instituut. Vi si studia l’attività di incisori belgi e neerlandesi con riferimento all’Italia e alla cultura figurativa italiana — da Félicien Rops a Charles Doudelet, da Jan Toorop a Frank Brangwyn e Maurits Cornelis Escher — e si esamina il loro contributo al dialogo interculturale.

La stimolante presenza di quelle stampe alle mostre in Italia ebbe infatti ricadute immediate sulla formulazione di un gusto e di uno stile comune, fornendo la base teorica per molti sviluppi del Novecento italiano.

La pluralità metodologica dei saggi offre una varietà di letture che spaziano dall’analisi monografica alla ricezione dell’incisione nordica presso la critica italiana, passando dalla diffusione tra i collezionisti e il mercato fino all’analisi degli scambi transnazionali.